Blason de Lutzelhouse

Le risque sismique à Lutzelhouse

 

Et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme
du sang, et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, le ciel se retira comme un livre qu'on roule......, disait l'Apocalypse.
Fut-il perçu comme tel, un signe divin, le plus ancien séisme connu dans le Bas-Rhin ? Il serait produit le 13 Août 782
comme le consigne l'Abbaye de Wissembourg. Nul ne le saura.
En 1252 en tout cas, trois soleils apparurent dans le ciel. Pas bon signe. Plusieurs tremblements de terre violents se
succédèrent dans les 30 années qui suivirent.
Mais ce n'était rien à côté du tremblement de terre de Bâle, en 1356, le plus terrible, de mémoire d'Alsacien.
12 secousses en 48 heures, 80 châteaux détruits et 1000 à 2000 tués dans toute la région.
A Strasbourg, un certain Closener écrit que "la commotion jeta à bas des maisons, de nombreuses mitres de cheminées
et à la cathédrale, elle renversa les ciboires et les ornements"
Une autre chronique précise que "pendant une année, presque chaque mois, la terre trembla". Une partie de l'enceinte
de Strabourg s'effondre d'ailleurs en 1357.
Pendant plus d'un siècle et demi, une grande procession d'expiation fut organisée. Aristote s'était poutant bien essayé
à expliquer les séismes par des espèces de fuites d'air emmagasiné dans la terre... François HUBINET ancien adjoint de la Commune de Lutzelhouse, ingénieur ENSAIS retraité a étudié pendant plus d'un an les séismes, les intensités, leur échelle de magnitude, la recherche et la protection , tout ceci donne un mémoire fort instructif. L'extrait ci-dessous vous permettra de juger tout l'intérêt offert par ce travail.
Le risque sismique dans notre région .
Approche régionale :

Plan sismique

La vallée de la Bruche forme une limite très apparente entre les Vosges gréseuses du Nord et le massif granitique hercynien des Vosges à l'Ouest et au Sud. Elle débouche à l'Est sur les collines sous-vosgiennes, puis sur la plaine du fossé rhénan. De part et d'autre de la Vallée, les couches géologiques forment un complexe d'origine volcanique et sédimentaire. L'examen de la carte géologique montre les multiples "failles" qui résultent de l'histoire géotectonique de notre région; nombre de ces fractures sont secondaires et relativement courtes et forment un réseau maillé limité, en gros,
- au nord : au Narion et au Rocher de Mutzig;
- au sud: par le massif du Hohbuhl ;
- à l'est par la grande faille sud nord du fossé rhénan (St Nabor, Boersch, Mutzig et Soultz).
- à l'ouest : par la faille vosgienne à grands rejets , orientée SO-NO (Schirmeck, Luzelhouse, Bassin du Nideck et de la Hasel, bassin de Balbronn).Ce réseau complexe de fractures démontre l'histoire mouvementée (orogenèse) mais lointaine de notre environnement du point de vue de la vulcanologie et de la tectonique: soulèvement vosgien , effondrement rhénan.
Heureusement ces formations montagneuses ont cessés depuis longtemps ! Encore que le fossé rhénan n'a plus connu de séisme destructeur récemment : il est infiniment probable qu'il s'en reproduira de nouveau.

Approche historique :
Ces séismes ressentis historiquement dans notre région ont un foyer relativement éloigné et sont plutôt rares.
On relève parmi les plus importants :

Du côté vosgien 1682 Remirmont 80 km I=VIII
  1974 Bruyères 55 km I=V-VI M=4,3
Du côté rhénan 1021 et 1356 Bâle 110 km I=IX
  1357 et 1669 Strasbourg 45 km I=VII
  1728 et 1737 Pays de Bade 75 km I=VII
  1802 Strasbourg 45 km I=VII
  1823 et 1920 Kaiserstuhl 55 km I=VII
  1933 Rastatt 80 km I=VII-VIII
  1952 Seltz 70 km I=VII M=4,8
  1959 Gerstheim 30 km I=VII M=3,4
  1978 Souabe 200km I=VIII M=5,8
      (Ressentie VI à Colmar)

Le 23 février 2003 se produit un tremblement de terre de 5,4 sur l'échelle de Richter
dont l'épicentre à été Saint-Dié Vosges.
Le mémoire complet rédigé par Monsieur François Hubinet est à votre disposition sur demande au secrétariat de la Mairie de Lutzelhouse

retour en haut de page