- gastronomie d´Alsace - 


Les Produits du terroir et de la gastronomie

Si la gastronomie alsacienne est riche et variée, cela tient principalement à la qualité de ses produits et aussi, à sa longue histoire. La terre alsacienne est "bénie des dieux" et il suffit de s'y promener pour s'en rendre compte. Dans la plaine d'Alsace, des dépôts de lœss ont rendu le sol extrêmement fertile. On y cultive céréales, légumes et tabac... Les rivières apportent truites, carpes, brochets, tanches et sandres... La forêt vosgienne abrite le gibier et les fruits (myrtilles, mûres, framboises, groseilles) qui ont fait la renommée de la pâtisserie alsacienne.

Au cours de son histoire, l'Alsace s'est enrichie de multiples influences, dont la gastronomie est le témoin privilégié. A commencer par celle de l'Allemagne.

Ici, le cochon est à l'honneur: saucisses, boudins, charcuterie, salaisons se retrouvent dans de nombreux mets, comme la choucroute garnie. Les Français ont découvert cette spécialité régionale après 1871, quand de nombreux Alsaciens, fuyant l'annexion allemande, ont ouvert des brasseries un peu partout en France.

Plat vedette, elle inspire les cuisiniers qui la déclinent en de multiples versions: choucroute de poissons, choucroute agrémentée de morceaux de perdreaux, d'écrevisses ou de truffes... Mais la plus réputée reste incontestablement celle de Strasbourg, entièrement préparée au riesling.
Les émigrants juifs, venus d'Autriche, d'Allemagne, de Pologne ou de Russie ont aussi largement contribué à enrichir la gastronomie alsacienne. Ils ont apporté leur façon de cuisiner le poisson et l'oie, dont le foie gras, servi en croûte, a fait le succès des chefs strasbourgeois. La carpe à la Juive appartient désormais à la tradition culinaire alsacienne : ce poisson, préparé en gelée, est servi froid.

Il ne faut cependant pas hésiter à quitter les restaurants chaleureux de Strasbourg pour découvrir d'autres produits du terroir.

Car c'est dans les Vosges que s'élabore une des spécialités alsaciennes les plus connues. Au Moyen Age, lorsque les moines installent leurs monastères au flanc des collines, ils inventent la recette du célèbre fromage alsacien, le Munster, dont le nom vient du latin monasterium. Aujourd'hui, cette tradition se perpétue grâce aux marcaires, les trayeurs de vache.

Aux premières chaleurs printanières, ils emmènent leurs troupeaux dans les pâturages d'altitude: les hautes chaumes des Vosges du sud. Jusqu'à la fin septembre, ils vivent dans des marcairies (fermes-auberges) où ils préparent le Munster. Servi chaud ou froid, avec ou sans cumin, ce fromage s'accompagne généralement d'un verre de gewurztraminer ou d'un peu de kirsch. Il compose, avec les autres produits de la ferme, le repas marcaire, apprécié depuis plus d'un siècle par les randonneurs.

Mais pour découvrir toutes les autres spécialités de la région, rien ne vaut les conseils des Alsaciens eux-mêmes...

Lien sur la page des recettes de l'Alsace

retour en haut de page Contact mail